8e mois de grossesse

Il ne reste plus qu’un mois jusqu’au terme de ma grossesse… Vous y croyez vous ? Je ne réalise pas du tout que mon petit bébé sera dans nos bras dans quelques semaines. Même si j’ai le sentiment d’être enceinte depuis toujours, je ne réalise pas que nous sommes déjà si proches du but !

Côté Bébé :

En ce huitième mois (soit 34 semaines de grossesse), Bébé mesure environ 45 centimètres et pèse 2,5kg. Il ne reste plus qu’une semaine pour que bébé passe le stade de prématurité. Si Bébé naissait à 35 semaines de grossesse, il ne serait plus considéré comme prématuré. Ça veut également dire qu’il peut arriver à tout moment !

Il interagit avec nous ! Les sens de Bébé sont certes en éveil depuis plusieurs maintenant. Cependant nous observons avec son Papa qu’il est beaucoup plus réactif à nos sollicitations sensorielles et orales. Cela se traduit par des mouvements juste après l’avoir appelé avec la main. Il est aussi particulièrement attentif à la première fois que je parle le matin. Comme s’il attendait que la journée commence (par un petit dej !), et qu’il me faisait savoir qu’il est lui aussi, bien réveillé. Il faut savoir qu’à ce stade, Bébé a des cycles de sommeil et d’éveil identiques à ceux d’un nouveau-né. Autrement dit, quand il est réveillé, il est réveillé !

Il bouge moins souvent ! Et oui… Bébé a de moins en moins de place dans sa petite maison, et ses mouvements sont donc restreints. Je vous avoue m’être inquiétée plusieurs fois parce que je ne l’avais pas senti bouger depuis quelques heures… Mais rien de plus normal à ce stade. D’autant plus que mon bébé est estimé à 3,5 kg, donc un beau bébé. Par contre lorsque mon petit homme décide de se manifester, les mouvements qui se dessinent sur mon ventre sont assez impressionnants. Ce sont des moments précieux et magiques dont je profite un maximum.

Côte Maman :

34 semaines de grossesse

Bilan de mon 7e mois ici !

Le poids : A huit mois de grossesse je suis à présent à +12kg sur la balance. C’est lourd, et je sens que mes jambes et mes articulations me demandent ce qui se passe ! Le simple fait de se lever d’une chaise demande une impulsion calculée et un appui de la main sur la table… C’est assez comique. Je peux ponctuellement ressentir des douleurs au niveau du genou ou de la cheville, mais celles-ci s’estompent rapidement.

Plus de sport… : Ça me manque terriblement et l’inactivité me pèse, mais j’ai décidé qu’aller au bout de ma grossesse était bien plus important que de pratiquer une activité sportive. Il sera toujours temps de reprendre après la grossesse. Ces neufs mois je ne les revivrai jamais, et mon bébé a besoin de rester dans mon ventre le plus longtemps possible. Ce n’est pas simple tous les jours, et ça influe sur le moral mais je relativise vite en me disant que c’est une situation temporaire et que je serai bientôt à nouveau en mesure d’être un peu plus libre (quoi que, je vous redirai ça quelques mois après la naissance, entre les couches et les tétées :D)

Maux de grossesse : Toujours peu de maux de grossesse par rapport à ce que j’ai pu lire à droite à gauche. J’ai des remontées acides un peu dérangeantes surtout le soir et elles m’empêchent parfois de dormir. Cela est tout simplement dû aux hormones de grossesse qui détendent à peu près tous les muscles dont le clapet qui sépare l’estomac de l’œsophage. C’est ce qui explique qu’il y ait des choses qui puissent remonter (article sur les hormones de grossesse ici)

Des contractions bel et bien présentes : J’ai maintenant des contractions à peu près toutes nuits. Elles sont toujours aussi indolores. J’ai l’impression d’avoir la respiration coupée, mais ça s’arrête là. Je sens également la tête de mon petit bout appuyer sur mon col. Ça se traduit par la sensation d’avoir un gros bleu en bas. Je vous disais tout à l’heure que Bébé pèse environ 2,5 kg. C’est précisément tout ce poids qui pèse sur le col et le périnée. Son poids et les contractions vont progressivement amener le col à se raccourcir puis à se dilater pendant la période de travail qui précède l’accouchement.

Côté moral : Mon cœur balance entre impatience de rencontrer mon bébé, ras le bol d’être restreinte dans mes mouvements, et garder mon bébé au chaud jusqu’au bout, mais aussi nous laisser le temps de continuer à nous préparer matériellement psychologiquement à l’arrivée de notre petit trésor.

Tout est prêt

La valise de maternité est fin prête. J’ai fait deux sacs : l’un pour la salle d’accouchement et l’autre pour le reste du séjour. Si cela vous intéresse que je vous explique comment je me suis organisée, dites-le-moi en commentaire ! Le rendez-vous avec l’anesthésiste est pris, et le projet de naissance est scellé dans le marbre avec la sage-femme.

Et vous où en êtes-vous dans votre grossesse ? Où en êtes-vous dans vos préparatifs ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Comment