hormones de grossesse, l'apprenti maman

Ces fameuses hormones de grossesse nous sont présentées comme une seule et même “patate chaude” qui nous suit pendant toute la grossesse, et qui est responsable de tous nos maux. Elles sont pourtant très différentes les unes des autres et ont bien d’autres fonctions que celle de nous rendre la vie difficile. Entre facilitatrices et cadeau empoisonné, voyons quel rôle elles occupent tout au long de votre grossesse.

 

HCG (Hormone Chorionique Gonadotrope) : Le commencement

Même si vous n’êtes pas enceinte vous la connaissez sans doute, puisque c’est son taux qui est vérifié lors des prises de sang de confirmation de grossesse. Elle a la particularité d’être sécrétée non pas directement par votre organisme, mais par l’embryon autour du 7e jour après la conception. C’est pour cette raison que certains tests de grossesse vous promettent de détecter une grossesse avant même le retard des règles.

Ce qu’elle fait pour vous :

  • Elle bloque l’apparition du prochain cycle menstruel pour éviter la production d’un autre ovule, et permet ainsi à l’embryon la nidation
  • Elle sécrète les œstrogènes et la progestérone jusqu’à la 5e semaine de grossesse. C’est ensuite le placenta, alors assez mature, qui prendra le relais jusqu’à la fin de la grossesse.

Ses effets indésirables :

  • Elle est souvent associée aux nausées, puisque cette hormone disparaît généralement en même temps que celles-ci à savoir courant voire fin du troisième mois.

 

La progestérone : la baguette magique de la nidation

La progestérone est sécrétée dès le départ, d’abord par l’HCG puis par le placenta lui-même. Elle a pour mission de détendre le muscle utérin pour l’aider à accueillir votre petit bébé. Sans elle, pas d’implantation de bébé. Plus tard, elle facilitera l’accouchement en s’effacant pour laisser place aux contractions. Son taux est environ multiplié par 1000 pendant la grossesse.

Ce qu’elle fait pour vous :

  • Elle soutient votre organisme pour accueillir l’embryon. En dehors de la grossesse, c’est elle qui vous permet de tomber enceinte. A chaque cycle menstruel, tout est fait pour que votre corps soit en capacité de créer la vie.

Ses effets indésirables :

  • Son effet relaxant a une action sur l’ensemble de votre organisme. La fatigue extrême, les remontées acides, la constipation, les baisses de tension ou les varices sont les maux que l’ont peut lui imputer.

 

Les œstrogènes :  les racines de Bébé

Les œstrogènes sont la source du désir sexuel chez le femme. Elle est donc capitale pour la conception ! Elle a pour fonction de libérer chaque mois un ovule qui pourra être fécondé. Voyons ensemble sa contribution au bon déroulement de la grossesse. Son taux est multiplié par 1000 au cours de la grossesse.

Ce qu’elle fait pour vous :

  • Elle prépare vos seins à l’allaitement en développement les glandes mammaires. Vos tétons deviennent plus gros et adoptent une teinte beaucoup plus foncée qu’à l’origine.
  • L’hormone de grossesse qui rend votre peau éclatante et vos cheveux resplendissants, la voici ! Grâce à ses propriétés hydratantes, vous rayonnez. Pour plus d’astuces beauté naturelle pendant la grossesse, c’est par ici.
  • Elle augmente la production de protéines dans le corps pour soutenir la croissance exponentielle de bébé. D’où les fameux tests mensuels pour vérifier le taux de protéines dans les urines afin de contrôler qu’elles ne dépassent pas un certain seuil !

Ses effets indésirables :

  • Vous cherchiez un coupable de vos rétention d’eau ? Le voici, ces sont les œstrogènes qui ont la fâcheuse tendance à retenir l’eau et ainsi  favoriser les troubles circulatoires, notamment au niveau des jambes.
  • Hypersensibilité de l’odorat et du goût. Certaines odeurs peuvent brusquement vous dégoûter et indirectement jouer sur l’apparition de nausées.

 

L’ocytocine : la fée de l’avant et l’après grossesse

Cette hormone de grossesse se manifeste chez toutes les femmes dans le processus amoureux, et la capacité de deux êtres à former un couple. Bien que cette fonction soit plutôt méconnue, elle joue donc un rôle important avant la conception.  Sa signification littérale “accouchement rapide” révèle néanmoins son rôle majeur : la naissance de Bébé. Elle est sécrétée par l’hyposphyse.

Ce qu’elle fait pour vous :

  • Avant la grossesse, elle facilite l’union de deux êtres et leur capacité à s’occuper de leur progéniture.
  • Pendant la grossesse, il semblerait qu’elle ait un rôle apaisant face au stress. Elle aurait aussi une fonction d’optimisation de l’absorption des nutriments par l’organisme pour soutenir la croissance de Bébé.
  • Lors de l’accouchement, son taux augmente pour déclencher les contractions utérines, jusqu’à la venue de l’enfant.
  • Après l’accouchement, elle continue de provoquer des contractions afin de permettre à votre corps d’éjecter le placenta. Elle permet également de maintenir la maman dans un état  d’émerveillement et ainsi de s’attacher immédiatement à son Bébé. Enfin, elle participe au processus de lactation pour vous permettre d’allaiter votre Bébé.

Ses effets indésirables :

  • A priori aucun !

 

L’hormone lactogène placentaire (HLP) : Tour centrale du bien-être fœtal

Comme son nom l’indique, l’hormone lactogène placentaire est sécrétée directement par le placenta. Elle est très tôt décelable dans le sang maternel, à savoir dès les premières semaines de gestation.

Ce qu’elle fait pour vous :

  • Elle prépare votre organisme et plus particulièrement vos seins à l’allaitement.
  • Elle contribue au bien-être fœtal en soutenant l’apport en nutriments vers le fœtus.

Ses effets indésirables :

  • A priori aucun !

 

La prolactine : au service de votre petit Bébé

Cette hormone de grossesse est sécrétée par l’hypophyse. Son rôle se cache déjà dans son nom. C’est elle qui déclenche véritablement le processus de lactation et le maintient aussi longtemps que le mamelon est sollicité par une action de succion, soit de la part du bébé, soit par un tire-lait.

Ce qu’elle fait pour vous :

  • Déclencher et maintenir la lactation
  • Bloquer le cycle menstruel pendant cette période et ainsi empêcher une nouvelle ovulation. C’est en d’autres termes un contraceptif naturel.

Ses effets indésirables :

  • A priori aucun !

hormones de grossesse, l'apprenti maman

J’espère que ce point hormones de grossesse vous aura éclairé sur le fonctionnement de votre corps durant la grossesse. Gardez à l’esprit que chaque grossesse est différente et qu’il n’est pas nécessaire de se comparer aux autres. Faites confiance à votre corps. Même si ces hormones nous rendent folles par moment, tout a sa raison d’être.

 

Pleins de bonnes ondes pour la suite de votre grossesse !

N’hésitez pas à me contacter !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Comment